La bipolarité, entre chimie et chimère.

étudesbipolaires1La bipolarité, aussi connue sous le terme de maniaco-dépression, est une pathologie dont la recherche semble principalement relever de la psychiatrie.
En effet, les nombreuses manifestations de la maladie, aussi rassemblées sous les termes « d’états maniaques » et de « crise suicidaire » viennent imposer un caractère d’urgence à la prise en charge des symptômes, auquel la psychiatrie sait répondre.

La chimie thérapeutique moderne propose ainsi une gamme de médicaments adaptés aux troubles.

Si derrière le mot « chimie » se cache une étymologie obscure (Du latin chemia ou chymia (« art de transformer les métaux, alchimie »), emprunté au grec médiéval χημεία, khêmeia (« magie noire »), dans sa définition moderne, il désigne une « science qui étudie la constitution des divers corps ».

Cette origine antique de la chimie, ces racines obscures, paraissent se confondre en un projet vain: L’utopie d’un chercheur pensant transformer le plomb en or. Lire la suite

Météo des humeurs

etudesbipolaires5

Stéphane, 9 ans, vient de se disputer avec son copain Hugo. Il n’est pas bipolaire mais diabétique et sujet à des troubles du comportement. Lorsqu’il s’énerve, il peut à lui seul soulever une table et la casser en déployant cette force qui surprend aussi l’individu en état maniaque. Sa colère, puissante, met aussi en danger sa santé: il peut basculer très vite en état d’hypoglycémie.

Lire la suite

Une architecture de la pensée délirante

Pauline laurent

Parler d’architecture du délire revient à s’interroger sur sa construction. Les divers matériaux qui la composent comme les mots, les sons, les symboles ou encore les icônes, l’inscrivent dans un contexte culturel fort. L’interprétation et l’association accélérées d’idées conduisent l’état maniaque vers des convictions que l’on qualifie alors de délirantes. Lire la suite